Les Ahl El Ksar (d’aprés un article de M.S sur vitamines.dz)

Publié le par Ashir

 Jadis, on raconnte que du côté de AIN BEGRA, il y avait un ksar d'une dynastie inconnue des historiens ou du moins non rapportée par aucun manuscrit. Cette région se trouve actuellement dans la commune d'ATH RACHED OUALI au sud est d'ATH ABDELLAH OUALI. Les villagois de ce village parlent encore des restes de vestiges d'un ksar se trouvant à AIN BEGRA mains on ignore encore le batisseur et encore moins l'ére et la dynastie auxquels il appartient. A partir de là, on croit savoir que le nom de la région aurait été donné à ce ksar. Un travail d'historien et d'archéologie doit faire la lumière sur ces vestiges . Avant la colonnisation, la région était composée de trois grands villages: taddart n'ATH RACHED OUALI, ATH ABDELLAH OUALI et ATH ALI OUAMER. Sur chaque village veillait un saint à l'instar des autres régions de kabylie. Au centre à ATH RACHED OUALI se trouve le moseulé de Sidi Ahmed Ouslimane ( vout kherrouvt), à l'est à ATH ALI OUAMER se trouve le saint OUL AKKOUCHE et à l'est à ATH ABDELLAH OUALI se trouve le saint OUL ADNANE. C'est de ces trois villages que le peuplement de toute la région s'est effectué au fil du temps. Les villages d' ATH RACHED OUALI et ATH ABDELLAH OUALI existent encore, cependant, le village des ATH ALI OUAMER a complétement disparu.D'ailleurs, il y reste que quelques vestiges témoins d'un passé peu connu et on ignore encore les raisons de cette disparition. Il faut noter que les populations des trois villages vivaient en parfaite symbiose malgré leur composantes sociales differentes ( kabyles et marabouts). Au contraire, ce brassage leur a donné force et unité. S'en suivent aprés des mouvements de migrations causés par les guerres et la famine. on raconte que IMMELLAHEN sont des decendants d'ATH ABDELLAH OUALI mais en désaccord avec les leurs pour cause de limites de territoires, à l'issue, il y eut siscion entre frères bien qu'IMMELLAHEN continuaient à faire allégeance au saint OUL ADNANE. Les marabouts d'ATH RACHED OUALI ont immigré vers l'ouest dans un premier temps à TIHEMZIYINE pour sa position stratégique et son abondance en eau et en végétation pour les troupeaux. D'autres tribus des ATH RACHED OUALI ont immigré vers le sud pour les même raisons.Par contre les tribus appartenant aux ATH ALI OUAMER ont immigré vers le nord ouest. On raconte aussi, que des soulèvements contre l'occupation turque et française aurait provoqué ces immigrations, d'ailleurs, la grotte d'EL GHAR à TIHEMZIYINE a servi d'abri pour les populations en soulèvement contre l'occupant. Beaucoup d'histoires mythiques auraient été racontées sur cette grotte dont on disait qu'elle est longue de plusieurs kilometres et que l'une de ses sorties débouche sur TAMELLAHT. Mystérieusement, vers les années 70 et 80, en creusant un fôrrage dans la village d'ATH ABDELLAH OUALI, celui-ci s'effendra et mena vers des loges sous-terraines et on parle d'un passage d'un oued sous-terrain aussi ! Quant à la grotte de TIHEMZIYINE, elle continue à nourir le mystère puisque jamais explorée . une chose est sûre, les dalles de pierres formant le toit de cette grotte sont longues de 2 à 3 metres .

Publié dans Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kaci 06/03/2009 12:10

pour rediger l histoire de la commune ath elksar je vous demende monsieur de se raprocher des gens agee de tout les villages pour avoir les informations fondu exp l encien gare des turques a tiaachache cote ighzer koulghoum la premiere famille installee c est derbal